Musiques - Mobile Suit Gundam 0083 : Stardust Memory - Gundam-France.com

Musiques

Génériques 

- The Winner - Opening 1 - Matsubara Miki. 
- Men Of Destiny - Opening 2 - MIO. 
- Magic - Ending 1 - Jacob Wheeler. 
- Evergreen - Ending 2 - MIO. 

La bande originale de Gundam 0083 : une grosse histoire de plagiat ?

Mobile Suit Gundam 0083 bénéficie d'une bande originale au premier abord exceptionnelle, aux accords orchestraux plein de verve et de lyrisme, à l'instrumentation moderne rythmée, percutante ou au parfait mariage de ces deux familles instrumentales.

Pourtant, cette bande originale cache des dessous plutôt surprenants, caractéristique du « compositeur », Hagita Mitsuo. Mais avant d'en arriver là, explorons un peu le contenu de cette bande originale.

La bande originale de Gundam 0083 se compose de trois albums : le volume 1, le volume 2 et l'Original Soundtrack Box, sorti à l'occasion du film de 0083. La composition des CD est la suivante :

Mobile Suit Gundam 0083 - Volume 1

0083_OST-1.jpg

  • Ref VICL-113 (Victor Musical Industries Inc. Tokyo, Japan)
  • Sorti le 21 février 1991

Pistes

  1. Rising Op. Stardust
  2. Back to Paradise (Matsubara Miki)
  3. Albion
  4. Feint Operation
  5. Hidden Moon
  6. Burn Down
  7. Magic (instrumental)
  8. Guerrilla War
  9. Der Solomoner Böser Traum
  10. Delaz Flotte
  11. RX-78GP01
  12. The Winner (Matsubara Miki)
  13. Full Burner
  14. Stardust Memory 0083
  15. U.N.T.
  16. Magic (Jacob Wheeler)

Ce premier CD couvre essentiellement les 7 premiers épisodes. Il comporte 16 plages dont trois chansons (2, 12 et 16). « Back to Paradise » qui est la version anglaise du premier générique d'ouverture (« The Winner ») et qu'on entend au début de l'épisode 1, ainsi que « Magic », le premier générique de fin. 
A vrai dire, « Back to Paradise » n'est pas une simple version anglaise puisque l'instrumentation est radicalement différente de la version japonaise, beaucoup plus dynamique. Matsubara Miki est connue pour avoir interprété les chansons du film de Dirty Pair – Project Eden et le générique de fin de Legend of Cristania. Elle est décédée le 7 octobre 2004 des suites d'un cancer.
Notons également que la plage 7 n'est pas une version karaoké de « Magic », mais une version instrumentale interprétée au piano.

Dans l'ensemble, c'est un très bon album. Il mélange des plages musicales calmes, angoissantes ou rythmées. La plage 1 est à ce titre une entrée en matière fracassante, car l'auditeur ne pourra s'empêcher de revivre les derniers instants du premier épisode, lorsque le GP01 se dresse contre le GP02 ! De même, les plages 4 et 6 (« Feint Operation », « Burn Down ») véhicule également la puissante émotion dramatique qui vous étreint lors de l'attaque de la base de Torringtone.

Trivia : à l'époque, l'acronyme anglais pour les Forces Fédérales était encore « U.N.T. » (plage 15), probablement pour United Nation Troops, comme ça avait été le cas dans Gundam 0080. Aujourd'hui, c'est « EFSF » pour Earth Federation (Space) Force.

Mobile Suit Gundam 0083 - Volume 2

0083_OST-2.jpg

  •  Ref VICL-271 (Victor Musical Industries Inc. Tokyo, Japan)
  • Sorti le 21 mars 1992

Pistes

  1. The Earth Circle
  2. Men of Destiny (MIO)
  3. Assault Waves
  4. Ambush
  5. Nina Purpleton
  6. The Naval Review
  7. Starbright (MIO)
  8. Spirit of the War Dead
  9. Maintenance Crew
  10. In Von Braun
  11. Solar System II
  12. Oblivion (MIO)
  13. Mau « Cima »
  14. R&R
  15. The Battle of Solomon Sea
  16. Evergreen (MIO)

Ce second album couvre les épisodes 8 à 13 et comporte quatre chansons (2, 7, 12 et 16), toutes interprétées par MIO (Dunbine, L-Gaim, Ojamajo Doremi, Ultraman Gaia, Legend of Cristania, etc.), dont « Men of Destiny » et « Evergreen », respectivement les seconds génériques d'ouverture et de fin. « Oblivion » et « Starbright » sont leurs versions respectives chantées en anglais (mélodie & instrumentation identiques).

Les musiques sont ici majoritairement orientées sur une ambiance oppressante, illustrant ainsi la tournure dramatique et le suspens qui caractérisent de la fin de la série. Cela se traduit d'entrée de jeu par les plages 4, 8, 11 et 13 qui sont très angoissantes, à l'inverse des plages 1, 5 et 10 qui sont très reposantes. La plage 3, très redondante, limite entêtant, qu'on entend à la fois au cours de la série, mais qui illustre les trailers de l'épisode suivants. La plage 14 est la seule note dramatique de cet album, alors que la plage 9 a une connotation résolument comique.

Cet album doit hélas être pris avec la plus grande précaution car il s'avère comporter des plages musicales… plagiées sur d'autres bandes originales !
En effet, nous avons pu déterminer que les quatre morceaux suivants provenaient de la bande originale de films non japonais :

Titre de la plage / titre de la plage originale / film original / compositeur original

  • The Earth Circle / Encounter twins and Canary Barbarians / Pino Donaggio
  • Mau « Cima » / China's arrival at Harem Barbarians / Pino Donaggio
  • The Naval / Review the Year of Jubilee Glory / James Horner
  • Ambush Space / Linkup / 2010 Odyssée 2 / David Shire
  • Solar System II / Despair / The Thing (1982) / Ennio Morricone

Il a été également reconnu que la bande originale de Barbarians comporte un autre morceau musical « Canary Promise », qu'on entend dans Gundam 0083 (au moment où le Neue Ziel s'approche du Solar System II dans le dernier épisode, BGM présente que sur les OVA) mais qui n'est pas présent dans les OST ! Idem avec 2010 Odyssée 2 avec la plage intitulée « Probe » qu'on entend dans l'épisode 5 lorsque les Gelgoog de l'escadre de Cima attaquent l'Albion et endommagent le GP01.
Attention : les BGM n'ont pas été reprises telles qu'elles, à la note près. Hagita Mitsuo a procédé à des arrangements de très haute qualité qui, il faut le reconnaître, met très nettement en valeur les BGM d'origine.

Hélas pour nous, il a été également reconnu que c'est une pratique assez courante chez Hagita Mitsuo, puisque déjà, dans Record of Lodoss War, il avait déjà plagié un morceau de la bande originale de Leviathan ! Il est donc fort possible que d'autres BGM de 0083 soient également d'inspiration extérieure. On a nous signalé des morceaux tirés de Invasion USA ou encore La Guerre du Feu, sans que cela ait pu être confirmé.
Naturellement, aucun des trois composteurs plagiés ne figure sur les albums de 0083 et on ne sait pas si suite à la diffusion de Gundam 0083 aux Etats-Unis, il y a eu des répercussions ou des suites…
Pour plus d'informations sur les oeuvres et les compositeurs plagiés, prière de consulter http://www.imdb.com.

Mobile Suit Gundam 0083 Original Soundtrack Box 

0083_OST-BOX.jpg

  • Ref VICL-40038-9 (Victor Musical Industries Inc. Tokyo, Japan)
  • Sorti le 23 septembre 1992

Disque 1

  1. Magic (Jacob Wheeler)
  2. Albion
  3. Feint Operation
  4. The Winner (Matsubara Miki)
  5. Solar System II
  6. Nina Purpleton
  7. The Battle of Solomon Sea
  8. U.N.T.
  9. Mon Etoil (insturmental)
  10. Guerrilla War
  11. R&R
  12. Oblivion (MIO)
  13. In Von Braun
  14. Spirit of the War Dead
  15. Full Burner
  16. Stardust Memory 0083
  17. Burn Down

Disque 2

  1. True Shining (instrumental)
  2. Men of Destiny (MIO)
  3. Hidden Moon
  4. Assault Waves
  5. RX-78GP01
  6. The Earth Circle
  7. Dendrobium
  8. Mon Etoil (Wada Rumiko)
  9. Maintenance Crew
  10. Mau « Cima »
  11. Colony Jack
  12. Starbright (MIO)
  13. Konpeitoh
  14. Magic (instrumental)
  15. Der Solomoner Böser Traum
  16. Back to Paradise (Matsubara Miki)
  17. Delaz Flotte
  18. Rising Op. Stardust
  19. True Shining (Wada Rumiko)

Ce double album fut commercialisé à l'occasion du film « Gundam 0083 – Le Crépuscule de Zeon ». Ironiquement, de même que le film n'est qu'une compilation de la série d'OVA, moyennant quelques scènes supplémentaires, ce double album est également une compilation des deux précédents albums, moyennant quelques plages en plus, et deux en moins.

Les plages composées pour le film sont toutes sur le disque 2 : « Dendrobium » (7), « Colony Jack » (11), « Konpeitoh » (13) et la version instrumentale de « True Shining » (1) qu'on entend tout au dans l'introduction du film. Le film bénéficie également de deux nouvelles chansons « True Shining » et « Mon Etoil », interprétées par Wada Rumiko. La version instrumentale au piano de « Mon Etoil » se trouve sur le disque 1 (9). A vrai dire, à part la version instrumentale de « True Shining » (qui s'avère d'ailleurs être plus belle que la chanson elle-même !), les autres nouveaux morceaux sont d'un intérêt assez limité. 

Du côté des musiques plagiées, on notera que si « The Earth Circle » et « Mau Cima » sont restées, « Ambush » et « The Naval Review » ont été retirés de cette compilation. Ce sont en fait les deux seules plages qui n'ont pas été repris des deux OST. Toutefois, « Konpeitoh » qui remplace « The Naval Review » reprend la même mélodie du début et conserve les mêmes sonorités que le thème principal de Glory.

Chose encore plus surprenante ! Le livret crédite les deux compositeurs américains suivants :
_James Horner (Titanic, Troy, Apollo 13, Aliens, Star Trek II et III pour ne citer que ses plus célèbres oeuvres) pour les BGM intitulées « Albion » (disque 1, plage 1) et « Burn down » (disque 1, plage 17)
_Jay Chattaway (Star Trek The Next Generation / Deep Space Nine / Voyager / Enterprise, Missing In Action I & III, Maniac Cop I & II, Invasion USA) pour « Hidden Moon » (disque 2, plage 3) et « Rising Op. Stardust » (disque 2, plage 18) !
Ne connaissant pas l'ensemble de la discographie desdits artistes, nous serions bien incapables de confirmer ou d'infirmer ces accréditations.

En résumé, ce double album compile avantageusement les deux OST. On perd deux BGM pour en récupérer 5 nouvelles et deux chansons. 

Trivia : le titre « mon Etoil » n'est pas une faute d'orthographe. Le livret précise d'ailleurs que le mot français d'origine s'écrit bien « étoile ». Le mot étant du genre féminin, il a été décidé qu'il serait arbitrairement masculinisé en enlevant le «e» à la fin, dans le but d'accorder le titre à la thématique masculine des paroles.

L'avis du chroniqueur :

Ne boudons pas notre plaisir. Si l'idée du plagiat ne vous choque pas, ne vous privez pas et achetez cette bande originale. Toutefois, on préfèrera les OST en deux volumes plutôt que l'OST du film, ne serait-ce que pour la plage « Ambush » qui restera associée dans l'esprit des fans à la colonie Island Ease qui, dans la série d'OVA, défonce le Solar System II BGM remplacée par « Delaz Flotte » dans le film). Les nouvelles chansons du box ne sont en effet pas transcendantes et les BGM, somme toutes assez médiocres.