Gundam Wing : Endless Duel - Gundam - Gundam-France.com

Gundam Wing : Endless Duel

01_1.jpg

Fiche technique
- Séries concernées : Gundam Wing 
- Genre : Baston 
- Année : 1996 
- Console : SNES 
- Langue : Japonais

Histoire

Gundam Wing Endless Duel reprend l'univers de la série.

Vous combattez avec un Gundam tout les autres MS principaux que vous rencontrez dans Gundam Wing. Votre ultime adversaire ne sera autre que Zechs avec le puissant Epyon.

Système de jeu

Trois modes sont disponibles dans ce jeu. 
Le mode Story qui se joue seul. Vous combatterez un à un les différents Gundam dans leur environnement le plus favorable (le désert pour le Sandrock...) jusqu'à atteindre le boss ultime : Epyon. 
Le mode VS vous permettra d'affronter un ami en jouant à deux. 
Le mode Trial est un entraînement afin de se perfectionner dans l'art de manipuler un Gundam ;) 

Les Gundam possèdent des attaques de base et des coups spéciaux à la fois puissants et difficile à réaliser. 
En effet, vous ne pouvez réaliser une super attaque que si votre "hit" est au maximum. Ce compteur augmente en fonction des coups que vous portez à l'adversaire. 
Les commandes de base correspondent à un coup de sabre laser, canon laser, booster et protection. 
Par contre, les coups spéciaux sont spécifiques au MS utilisé. 
Par exemple, le Wing peut se transformer en Bird Mode ou bien utiliser son puissant fusil. Ou encore le Deathscythe qui peut se rendre invisible...

Je vous recommande de prendre le Tallgeese, il possède les meilleures stats.

 

02.jpg

 

Qualité du jeu

Comparé à des autres jeux de baston style Killer Instinct sur SNES, les graphismes sont très vieillots. 
De plus, les actions sont lentes. Le jeu lui même est très rapide (un combat ne dure guère longtemps) mais votre Gundam est affreusement lent ! 
Un conseil : il ne faut pas rester trop près de l'adversaire, il peut vous attrapper et vous balancer à terre sans que vous n'ayez le temps de faire quelque chose. 
Le système des "hits" pour les coups spéciaux est bien pensé. Ces derniers sont faciles à réaliser mais si l'ont a pas une réserve suffisante, impossible de les avoir. Cela augmente donc la difficulté du jeu. 
Côté difficultée, celle-ci est assez mal répartie. 
En effet, le jeu commence par un adversaire assez simple (le Heavyarms) et ensuite, on passe au Sandrock, nettement plus fort, et après, on a le Deathscythe qui ne tiens pas longtemps... Ainsi de suite avec le Wing Zero qui est relativement difficile à battre alors qu'on se paye le Vayeate ridiculement faible ensuite... 
Par contre, l'Epyon est un boss final très difficile à vaincre de part sa rapidité et ses attaques puissantes.

Conclusion

Au final, je trouve que ce jeu va bien cinq minutes, et ensuite, on ne souhaite plus y jouer...