Gundam Breaker - Gundam - Gundam-France.com

Gundam Breaker

gb.jpg
  • Genre : Beat them all
  • Année : 26 juin 2013 (Version PS3), 31 octobre 2013 (Version PS Vita)
  • Support : Playstation 3 / PS Vita
  • Langues : Japonais
  • Développeur : Namco Bandai Games
  • Editeur : Namco Bandai Games
  • Joueur : 1 à 4 joueurs

Vous adorez le Gunpla ? Vous adorez faucher du mecha au kilomètre ? Alors Gundam Breaker est fait pour vous !
Sorti en juin 2013, Gundam Breaker part sur un principe très simple : faire combattre des Gunpla dans des environnements virtuels. En ramassant des pièces acquises au long du combat, le jeu permet de personnaliser son Gunpla en mélangeant les parties. Ainsi, en associant une tête, un torse, des bras, des jambes, et un backpack en provenance de n'importe quel autre Mobile Suit de la Saga, et en personnalisant la couleur, le jeu vous promet de faire votre propre Gunpla. Le jeu fut proposé en bêta sur le PSN et a beaucoup évolué depuis.
Cet article se base sur la version PS3 du jeu.

Aperçu

Gundam Breaker n'a pas d'histoire à proprement parler. Le joueur est un avatar virtuel d'un personnage qui pilote son Gunpla durant des missions et améliore son niveau de Builder . Disposant d'un mode solo et multijoueur, celui-ci permet de s'amuser seul avec un accompagnement de joueurs en IA ou avec ses amis via le Playstation Network pour casser du plastique et acquérir de nouvelles pièces.

mission_01.jpg mission_02.jpg mission_03.jpg mission_4.jpg

Le joueur commencera la partie avec un RGM-79 GM de base, il passera d'abord deux missions tutoriels avant de pouvoir accéder à l'entièreté du jeu et de ses différentes options. Ensuite, le joueur choisi une mission et l'accompli. Les missions sont assez peu variées et les objectif sont bien classiques : éliminer les adversaires, protéger un point particulier, détruire des points stratégiques, ou une rencontre avec un boss géant.

Visuellement, le jeu se défend bien au niveau de la modélisation des Mechas, des décors et des effets visuels. Il est proche du rendu d'un Dynasty Warriors : Gundam 3 sans pour autant être en Cell-shadding. On notera quand même que la console souffre de quelques ralentissements quand la mêlée devient plus intense.

mission_5.jpg mission_6.jpg mission_7.jpg mission_8.jpg

Par contre, nous regretterons le fait que le nombre de Mobile Suits présents dans le jeu est au final extrêmement faible quand on compare à un autre jeu du genre tel Dynasty Warriors : Gundam par exemple. De nombreuses séries sont oubliées, et certains MS sont en fait des assemblages custom permettant d'imiter le MS original (Epyon, Gundam Dynames...).

Le Gameplay, ou, comment casser du plastique à la tonne

Le gameplay de Gundam Breaker est très basique, mais efficace. Vous ciblez les ennemis et les frappez à coup de sabre avec une attaque frappant horizontalement (Carré) ou verticalement (Triangle). Différents combos sont possibles également avec ces deux attaques de base. En pressant la touche L1, il est possible d'activer son arme distante pour abattre un ennemi de loin. Si le Mobile Suit équipe un bouclier, il pourra s'en servir pour se protéger jusqu'à ce que celui-ci soit détruit.

mission_9.jpg mission_10.jpg mission_11.jpg mission_12.jpg

Le ciblage des ennemis est automatique et peut être activé ou non avec la touche R3. Il est possible de changer de cible avec le stick droit. Afin de rendre votre MS plus performant au combat, il est possible de lui équiper des Options et des Attaques EX. Les Options sont des petits compléments qu'on peut activer au combat via la touche Rond. On peut en équiper plusieurs et basculer l'option active avec la croix directionnelle du pad. Ces Options peuvent être la classique mitrailleuse implanté sur la tête, un kit de réparation à usage limité, une attaque spéciale... Les Options et Attaques EX varient selon l'équipement du Mobile Suit. Des pièces permettent de débloquer des techniques spéciales exclusives à celle-ci également.

Les Attaques EX sont des techniques puissantes qui nécessitent un temps de rechargement. Le joueur les associe dans son VR Hangar lors de la phase de préparation des missions. Pour les activer, il suffit de maintenir la touche R1 et utiliser une des touches d'action habituelles (Rond, Carré, Triangle). Les Attaques EX sont débloquées grâce aux pièces ramassées au combat et dépendent du type d'arme équipé.
Au cours du jeu, vous débloquerez aussi un mode de combat plus puissant qui permettra d'activer un pseudo Trans-Am via une barre qui se chargera au fur et à mesure de vos attaques. Ce mode a une durée limitée mais permet de faire beaucoup de dégâts tout en accélérant la vitesse de recharge des attaques EX ainsi que votre vitesse de déplacement. Très utile contre les boss ou dans une mêlée un peu trop agressive !

mission_13.jpg mission_14.jpg mission_47.jpg mission_48.jpg

Les missions

Les missions se choisissent dans le VR Hangar du joueur, que ce soit en mode solo ou multi. Que ce soit seul ou à plusieurs, le fonctionnement est identique. Si la mission requiert plusieurs joueurs en mode solo, celui-ci sera accompagné de MS types pilotés par l'IA. Une fois la destination acceptée, il suffit de sélectionner son MS pour décoller au combat. En général, les missions se présentent sous forme de zone à vider dans lesquelles on peut collecter des pièces de Mobile Suits.

menu_01.jpg menu_mission.jpg mail.jpg menu_hangar.jpg

Des objectifs annexes peuvent s'ajouter du type :

  • Attaquer un endroit précis du type un point stratégique
  • Défendre une zone
  • Tuer une unité Elite
  • Survivre à des vagues d'ennemis

De nouveaux types de missions ont été mis en place avec le patch sorti en même temps que la version PS Vita :

  • Team Attack : L'équipe de joueurs affronte une équipe adverse avec chacun des points qui descendent au fur et à mesure que les MS sont détruits. La première équipe tombant à zéro perd.
  • Area Raid : Les joueurs doivent se maintenir sur des points stratégiques à capturer et survivre à des assauts ennemis

Certaines missions se finissent avec un combat contre un boss qui est en général un Gunpla au 1/60 capable de porter des coups dévastateurs et qui dispose de plusieurs barres de vie.
Il existe également des missions du type « rencontre » où le seul objectif est de battre un puissant boss en plusieurs phases (par exemple le Shambloo).
Durant les combats, un joueur peut être mis à terre si tous ses points de vie sont à zéro. Les autres ont 15 secondes pour le relever sans quoi ce joueur sera détruit. Il reviendra au combat mais aura une pénalité dans le décompte final des pièces.

loading.jpg decollage_01.jpg decollage_02.jpg menu_debriefing.jpg

A la fin de la mission, un graphique s'affiche pour montrer l'efficacité des joueurs et ceux-ci sont récompensés avec des pièces ramassées. Sur cet écran, le joueur peut choisir de collecter les pièces, ou les revendre directement.

Le jeu comptabilise en tout 70 missions de base et 30 nouvelles ont été ajoutées avec le patch 1.11.

Maquillage de Gunpla volé

Nous arrivons ici à ce qui est tout l'intérêt de Gundam Breaker : la phase de personnalisation.
La personnalisation se déroule en plusieurs menus. Le premier permet de construire les pièces à partir des grappes. Il est conseillé de jeter un œil en premier à l'onglet Scratch Build qui peut avoir dans sa liste des éléments susceptibles de former une nouvelle pièce.

Dans un premier temps, vous commencerez avec des pièces 1/144 et 1/144HG. Celles-ci ont trois niveaux de qualité : le blanc qui est bien mais pas top, le bleu qui est intermédiaire, et le violet qui permet souvent de débloquer des pièces à 10 étoiles.

Après avoir progressé dans le jeu, aux alentours des missions 40, vous commencerez à ramasser de la pièce 1/100 MG de bien plus grande qualité et débloquant des paliers de statistiques plus importants. Leur couleurs évoque également la qualité, la première étant blanche, la seconde bleue, la troisième rouge, et la dernière l'or.

menu_ms_01.jpg menu_ms_02.jpg menu_ms_03.jpg menu_ms_04.jpg

menu_ms_05.jpg menu_ms_save_load.jpg menu_ms_save_load_02.jpg menu_debriefing_02.jpg

Dans l'écran de création de pièce, il est possible de verrouiller une grappe pour empêcher sa fabrication avec la touche Carré. Cette option permet aussi d'éviter de revendre une grappe.
Lorsqu'une pièce est créée, elle dispose d'un rang sur dix étoiles et affiche la différence de statistiques avec son équivalente actuellement équipée.
En tout, le joueur peut modifier les éléments suivants de son MS :

  • Tête
  • Torse
  • Bras
  • Jambes
  • Equipement dorsal (« Backpack »)
  • Arme corps à corps
  • Arme distante
  • Bouclier
  • Options : active des suppléments obtenus par des pièces telles que des Lance-missiles ou Mitrailleuses, permet d'équiper le Soin
  • Attaques EX : permet de choisir ses attaques EX
  • Modules : des suppléments permettant d'améliorer des caractéristiques ou augmenter les chances qu'un effet se déclenche

Une fois les pièces assemblées, le joueur peut les monter sur son Gunpla pour l'améliorer. Les statistiques d'une pièce sont les suivantes :

  • Points de vie
  • Protection coups physiques
  • Protection coups Beam
  • Résistance du bouclier
  • Attaque corps à corps
  • Attaque distante
  • Capacité
  • Poids total

Pour éviter de construire rapidement une machine abusée, les combinaisons sont bridées par la statistique « Capacité » qui correspond à l'équipement maximal que vous pouvez équiper. Elle s'accorde avec le poids total et si celui-ci dépasse la capacité, vous ne pouvez pas garder la combinaison tant que le poids sera supérieur. Des concessions doivent donc se faire, surtout au début du jeu, les pièces ayant une bonne Capacité étant rares...
Si vous souhaitez mettre de côté des pièces et que vous voulez éviter de les revendre accidentellement, il suffit de taper « Carré » sur celle-ci pour la mettre au Stock. Petit défaut du stock : celui-ci ne permet pas de connaître le niveau de la pièce, juste les statistiques.

Ensuite, vous pouvez renommer votre Gunpla pour lui donner le nom que vous voulez, et enfin, le repeindre de manière assez détaillée avec un schéma général, mais aussi appliquer des couleurs sur chaque pièce. Les schémas de couleur tout comme les combinaisons de pièces peuvent être sauvegardées ou chargées avec Triangle et Carré respectivement. Au fur et à mesure que votre Builder Level progresse, vous aurez accès à des options de peintures telles que des effets d'ombrages, usures, salissures. Quant aux Decals (marquages supplémentaires) vous les débloquez en récompense de mission.

Le seul côté décevant de la personnalisation des Mobile Suits est qu'il n'est pas possible de créer plusieurs modèles différents, vous ne pouvez en avoir qu'un et sauvegarder sa configuration.

Le magasin

Le Magasin permet, comme son nom l'indique, de dépenser des points acquis (les GP) pour acheter des kits complets, des modules, ou des personnalisations. L'intérêt du magasin est cependant vite limité car les Gunpla proposés seront tous de basse qualité (blancs). Il permet cependant d'acquérir de bons modules, notamment ceux de soins, de changer la tenue de son pilote, mais aussi d'accéder aux DLC du jeu.

menu_shop_01.jpg menu_shop_02.jpg menu_shop_03.jpg menu_shop_04.jpg

En effet, Bandai a cru bon de ne pas utiliser complètement le système de DLC du Playstation Network. Tout ce que vous achetez dessus, ce sont des codes de déblocage permettant ensuite d'acquérir l'élément dans la partie « PSN » du magasin.
Le côté contraignant de cet aspect est qu'il est impératif d'avoir un compte PSN Japonais pour bénéficier de cette partie du jeu... Une sorte de zonage caché du jeu qui est assez déplaisant quand on a commencé à avancer avec son compte Euro par exemple. A noter justement que les deux kits de précommande et édition First Press n'étaient disponibles que via ce moyen !

Enfin, le magasin permet de revendre ses pièces et grappes inutiles contre des GP. Au final, le magasin n'est guère intéressant et vous vous retrouvez avec une quantité de points aussi élevée qu'inutile.

Conclusion

Gundam Breaker est une petite réussite. Bon défouloir, il permet de s'amuser seul ou à plusieurs, de créer son mecha comme on le veut, monter son musée des horreurs ou bien tenter de rivaliser avec les Mecha designers de la Saga. Seuls regrets, l'obligation du compte PSN Japonais pour obtenir les DLC (et on peut se dire qu'il y en aura!), et le nombre de Mobile Suits différents qui est assez restreint.

Notons que suite au patch diffusé avec la sortie PS Vita, le jeu a été enrichi de plusieurs Mobile Suits différents et de nouvelles missions et modes de jeux.

Avantages :

  • La personnalisation des Mobile Suits
  • Bonne ambiance musicale et esthétique, c'est fluide (sauf légers ralentissements ponctuels) et dynamique
  • Beaucoup de missions
  • Un mode en ligne agréable

Inconvénients :

  • La quantité de Mobile Suits différents très limitée
  • Compte PSN Japonais obligatoire pour obtenir les MS de précommande (Freedom et Hyaku Shiki) et potentiellement pour les futurs DLC
  • Les missions sont assez répétitives
  • Les combats peuvent vite devenir illisibles

mission_18.jpg mission_19.jpg mission_41.jpg mission_42.jpg

mission_22.jpg mission_23.jpg mission_24.jpg mission_25.jpg

mission_26.jpg mission_27.jpg mission_28.jpg mission_29.jpg

Lien utile : http://gb-wiki.net/ qui répertorie les pièces, équipements et missions du jeu. (site japonais)